Bon voyage !

Bon voyage !

Tout a (presque) commencé par un voyage Genève – San Francisco …

« Challenge accepted »

Faire rentrer « toutes » ses affaires dans trois « valises » n’est pas chose aisée. Certains individus de la gente masculine vous diront peut-être que si, moi je vous dis que non.
J’ai fait des concessions, j’ai acheté des sacs pour faire le vide. Je me suis battue. Le combat a été rude 💪.
Finalement je suis partie avec une valise de 23 kg (la noire sur la photo), un sac de 23 kg (le noir et blanc sur la photo, ça se voit pas mais il est hyper long en réalité) et un sac de 12 kg (celui qui s’est fait momifier à l’aéroport de Genève au début du périple).

 Alex avec tous les bagages fraîchement récupérés à l’aéroport de San Francisco.
Alex avec tous les bagages fraîchement récupérés à l’aéroport de San Francisco.

NB1 : J’ai pu en rentrer moins dans le gros sac à dos bleu mais à défaut d’avoir réussi à me faire pousser un troisième bras, je l’ai quand même choisi pour m’accompagner dans ce périple. Parce que nos charmants chariots ne nous ont malheureusement pas suivi jusqu’au bout…

NB2 : On notera que les valises d’Alex sont légèrement plus petites, mais c’est une illusion d’optique, bien sûr 😇😅.

N’allons pas si vite ! Revenons un peu en arrière…

Le voyage en avion

Ces bagages nous ont suivi sur une modeste distance de 9400 km entre Genève et San Francisco.
Entre les deux, une correspondance à Londres où nous avons pu prendre le métro à l’intérieur de l’aéroport, avant de monter dans l’A380 qui allait nous amener sur le sol américain.

Métro à l'aéroport de Londres.
Métro à l’aéroport de Londres.
Notre avion, juste avant l'embarquement.
Notre avion, juste avant l’embarquement.

Avion plutôt classe au demeurant, avec, comme sur les longs courriers, chacun son écran et plusieurs repas servis à bord.

Franchement, pour le coup les repas n’étaient pas mauvais… pour des repas d’avion je m’entends 😉!
De plus un large choix de films.
Cerise sur le gâteau : le dernier siège de notre rangée de trois sièges est resté vide. Nous étions donc plus à l’aise 😎.

Bref un voyage fort sympathique, si ce n’est que je n’ai pas réussi à fermer l’œil pendant cette looooongue journée (décalage de -9h entre destination de départ et d’arrivée).

Vue depuis nos sièges dans l'A380 qui assure le voyage entre londres et san francisco
Vue depuis nos sièges. Sur la largeur de l’appareil, deux rangées de 3 sièges sur les côtés et une rangée de 4 au milieu.

J’aimais bien regarder les gens dans l’avion, chacun sa petite occupation ; certains ont pioncé presque tout le long du voyage (entre les repas) tandis que d’autres comme Alex ont enchaîné les films. Des enfants pas loin de nous se sont bien amusés sur les jeux vidéo proposés sur l’espèce de tablette. Il y en avait pour tous les goûts.
De mon côté je savourais cette ambiance paisible qui régnait…..et puis je me suis quand même mis un petit film en anglais histoire de me mettre dans le bain 😉.

Arrivée en Californie, bientôt la fin du voyage

A l’arrivée à San Francisco, nous avons pu profiter pleinement des joies de la douane américaine 😍.

Arrivée à l'aéroport de San Francisco, juste avant la douane.
Arrivée à l’aéroport de San Francisco, juste avant la douane.

Une première file d’attente en serpentin, un peu comme à Disneyland Paris mais avec un décor moins sexy. Rencontre avec une borne.
Échec : pour la 2e file d’attente tous le monde avait un petit papier imprimé de l’automate, sauf nous.
De toute façon on n’aime pas faire comme les autres, c’est bien connu : nous, on est différents 😜.

Rencontre avec monsieur le douanier, moins froid que j’imaginais. Nickel. Nous arrivons à nous comprendre. Encore plus nickel. Par contre on ne saura jamais à quoi aurait servi le petit papier.

Après avoir récupéré nos bagages (voir première photo de l’article), nous avons retiré du liquide. Puis direction l’hôtel en taxi.

Le chauffeur, un charmant monsieur sûrement originaire d’Inde avec un accent autant à couper au couteau que le notre, a accepté de nous conduire à 1h de San Francisco. Notre chargement et nous 🙏. Conduite sportive.

Nous apercevons un peu de l’océan avant de nous enfoncer dans les terres. Premier « détail » qui me saute aux yeux: je remarque que la plupart des câbles électriques ne sont pas enterrés. Pas surprenant vu que nous ne sommes « que » dans la première puissance mondiale 😅.

Au bout d’une heure de trajet nous arrivons enfin à l’hôtel. C’est la fin du voyage. Nous allons pouvoir nous poser un peu. Enfin pas longtemps 😉.

Premier « repas » sur place….

L’hôtel est très bien, en même temps je serais tentée de dire que pour 1700 euros les 12 nuits il peut l’être…. en effet les tarifs ici peuvent être un peu déconcertants au premier abord.

Nous sommes bien KO mais décidons malgré tout de sortir manger (la bouffe c’est la vie) parce que le dernier repas date de plus de 4h (oui je confesse c’est souvent ma limite en cas de repas peu à moyennement copieux). Bien sûr vu notre état nous allons au plus près: le In-N-Out.

Le fastfood de jour, photo prise le lendemain.

Un petit fastfood (vraiment) sans prétention. 3 burgers aux choix qui se déclinent autour du « hamburger ». On apprendra plus tard, de la bouche de notre banquière, qu’il existe notamment un supplément à base de cheddar et d’oignons (le i est volontaire, par conservationniste 😅) que l’on peut demander sur les frites (on se disait aussi qu’elles étaient un peu fades 😄) mais qui n’apparaît pas sur la carte.

À l’heure actuelle nous cherchons encore une explication au fait de proposer des services sans les signaler.
Autre fait intéressant leurs steak sont encore plus fins qu’au MacDo en France, si si c’est possible !!

Dans les jours à venir, objectif découverte des alentours et coutumes locales. Et bien sûr début des démarches administratives.

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.
0

2 thoughts on “Bon voyage !

  1. Salut ! Internet étant enfin arrivé dans mon appartement, je peux consulter tranquillement le récit de tes aventures américaines. Profitez bien, on pense à vous depuis l’Hexagone !
    Bisous

    0
    1. Coucou!
      Top pour internet, c’est bien pratique quand même 😉
      Merci ! On pense à vous tous aussi (si si promis pas que au fromage, au saucisson et au pâté :P).
      Bisous

      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!