Conduire en Californie

Conduire en Californie

Avant de conduire en Californie, il faut savoir qu’ici les voitures sont automatiques. Il est très rare d’en trouver avec une boîte manuelle. Sur le concept c’est moins fatiguant puisque la voiture passe les vitesses toute seule comme une grande.
Par contre le pied gauche, qui se retrouve abandonné avec interdiction de toucher à une pédale, tire un peu la gueule. Il trépigne dans son coin, frustré de ne pouvoir débrayer, notamment lorsqu’on est sur le point de s’arrêter.

Voiture de location. Louée chez Hertz. Automatique bien sûr. Rouge pour la retrouver plus facilement sur les parkings qui sont rarement petits. Petit bip au moment de la fermeture centralisée, histoire d'être sûrs de ne pas passer inaperçus*.
Voiture de location. Louée chez Hertz. Automatique bien sûr. Rouge pour la retrouver plus facilement sur les parkings qui sont rarement petits. Petit bip au moment de la fermeture centralisée, histoire d’être sûrs de ne pas passer inaperçus*.

*bon en fait si, on passe inaperçus parce qu’on n’est pas les seuls dont la voiture fait un « bip » bien strident lorsqu’on lui demande de se fermer…

Alors sur la photo ça fait un peu vacances. Mais détrompez-vous ! Le début avec toutes les démarches administratives n’est pas la partie la plus fun ni la moins stressante. Mais aussi riche en émotions positives avec toutes les découvertes.

Conduire en ville

Pour ce qui est de la circulation, il semble qu’en ville le concept de 2 voies dans chaque sens soit assez rare. On commence souvent à minimum 3 voies dans chaque sens et ça peut aller jusque 7 voies dans le même sens (toujours en ville bien sûr). On n’a pas encore vu ce que ça donnait dans les « grandes » ville mais qui sait ?
Partant de ce principe les feux tricolores seraient peut-être difficiles à voir sur le côté de la route depuis toutes les voies. Ils sont donc en face et après le carrefour.

conduire en Californie : Un carrefour "type". Avec le couloir pour les piétons.
Un carrefour « type ». Avec le couloir pour les piétons.

C’est également assez impressionnant car ils roulent beaucoup plus vite que nous en ville. On voit souvent des limitations autour de 40 Mph (mile per hour) ce qui équivaut à environ 64 km/h. En même temps les chaussées sont longues…. et larges 😄.

Au nord de Pleasanton vers l'arrêt de Train BART.
Au nord de Pleasanton vers l’arrêt de Train BART « Dublin/Pleasanton ».

Fait surprenant: sur la photo ci-dessous, même si notre feu est rouge, on a le droit de tourner à droite. En laissant la priorité aux voitures qui arrivent par la gauche. En France il y a généralement une petite flèche orange qui clignote. Ici non.

conduire en Californie :On peut tourner à droite aux carrefours même si le feu est rouge. Après avoir marqué un STOP de (normalement) 3 sec.
On peut tourner à droite aux carrefours même si le feu est rouge. Après avoir marqué un STOP de (normalement) 3 sec.

Par contre pour tourner, ou changer de voie, on voit encore moins de clignotants qu’en France. L’option doit coûter encore plus cher ici. C’est plutôt fâcheux quand on sait que sur les « freeway », équivalent des autoroutes françaises mais en gratuit donc moins bon état, il y a beaucoup de voies et que les voitures peuvent doubler par la gauche…..et par la droite ! 😨

Conduire sur les Freeway (voies express)

Bon allez j’ai testé les « freeway », du moins la 580 qui mène à Castro Valley. Nous sommes allés jusque Hayward. Pourquoi là bas ? Pour demander un SSN (Social Security Number) pour Alex dans l’agence qui s’en occupe (SSA ou Social Security Agency).

Plan Google Maps de la région.

Alors quand même les camions se concentrent plus sur les voies de droite et les bolides sur celles de gauche. ouf un point commun ça rassure. Et puis il faut bien le reconnaître, parfois c’est pratique de doubler par la droite 😜 ( par exemple plutôt que de faire tout le tour de la voiture collée à la voie centrale sur l’autoroute française).

Le mot de la fin…

Quelques similitudes donc. Après il nous reste à approfondir les différences…..et les limitations de vitesse ! (non précisées sur la freeway du coup je me suis calée sur les autres)
D’ailleurs nous n’avons toujours pas vu de radar, ou alors ils sont super bien cachés 😄.

En tout cas, avec toutes ces voies de partout (villes, autoroute etc…), c’est un vrai plaisir de conduire en Californie, surtout au début 😅!

De toute façon pas le choix, il va falloir s’y habituer puisque sans voiture ici c’est trop galère. Il nous faudra en plus passer leur permis local (et avant ça le code) pour pouvoir conduire ici les 2 ou 3 ans que durera notre séjour. Ce permis est également indispensable pour acheter une voiture. Ensuite nous pourrons partir explorer la Californie !

Allez la suite au prochain épisode !

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.
0

2 thoughts on “Conduire en Californie

  1. Jolie la voiture! Elle va très bien avec le short 😉

    C’est affreux hein les voitures automatiques! Pauvre petit pied qui s’ennuie!
    Ajoute à ce changement la conduite inversée (expérience australienne) et crois moi, tu as intérêt à avoir un bon co-pilote qui te rappel aux intersections que non, tu ne peux pas utiliser ce côté de la route parce que on va avoir des problèmes si une voiture arrive en face!!
    Mais au final on s’adapte super rapidement!

    Have a nice day 🙂

    0
    1. Ah ça….Alex aime bien faire des effets de style, c’était tout à fait calculé bien sûr 😉
      Oh purée oui si en plus il fallait rouler à gauche !!!
      You two 🙂

      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!